Philosophie critique de la race - Whiteness and other stories

, par Secretariat département Philosophie

Responsable Micol BEZ

S2

Mercredi de 19h à 21h, salle Pasteur

Première séance : mercredi 30 janvier 2019

Dernière séance : mercredi 20 mai 2019

Qu’est-ce que classer l’autre  ? Comment classons-nouset pourquoi ? Comment se présente, phénoménologiquement, une race qui n’existe pas ? Qu’est-ce que le phénomène d’être racisé dans le monde contemporain, et qu’est-ce que le (non) phénomène — invisible et neutre — d’être blanc ? Quels sont les mécanismes épistémiques structurant le discours racial et les modes de connaître l’autre, aussi bien que ceux qui protègent le détenteurdu privilege blanc des revendications visant à déstabiliser ou délégitimer ses visions du monde ? Et, quelles stratégies pour les interrompre ou pour y résister ?

 Ce séminaire d’élèves souhaite, d’une part, promouvoir une réflexion sur l’histoire du concept de race, en questionnant l’idée que c’est une notion biologique, occidentale et moderne ; et d’autre part analyser le phénomène structurel du racisme contemporain à travers les outils philosophiques de la phénoménologie, de l’épistémologie et de la théorie critique de la race. Le cours se développera en quatre moments principaux : historique, phénoménologique, épistémique et éthico-politique. Dans la première partie, nous tâcherons d’étudier le développement du principe opératoire de la race dans l’histoire des idées, ainsi que la manière dont lesgrands philosophes du canon occidental (Hobbes, Locke, Rousseau, Kant, Hegel, Nietzsche, entre autres) ont participé à sa construction. Ensuite, nous lirons le travail des phénoménologues et des philosophes qui décrivent, d’une part, le phénomène de l’embodiment racial, et de l’autre celui de la blanchitude. Le troisième moment du séminaire sera consacré à l’épistémologie sociale de la race et à la justice épistémique, tandis que le dernier sera voué à la discussion des formes de résistance possible aux “ordres de la race”.

Bibliographie indicative, organisée selon les quatre parties du cours

 

  1. I. Race et histoire :

A. La race : un concept moderne ?

 

E. Balibar, I. Wallerstein, Race, nation, classe. Les identités ambiguës

R. Bernasconi, “Who Invented the Concept of Race ?”

R. Bernasconi, The Idea of Race

E. Dorlin, La matrice de la race. Généalogie sexuelle et coloniale de la Nation française

G. Heng, The Invention of Race in the European Middle Ages I : Race Studies, Modernity, and the Middle Ages.

C.Hirschman, « The Origins and Demise of the Concept of Race »

R. Mallon, Was Race thinking invented in the modern West ?

A. Mbembe, Critique de la raison nègre

S. Müller-Wille, Race and History : Comments from an Epistemological Point of View

 

B. Grandes philosophes, grandes complices : la race dans le canon

 

K. A. Appiah, « The Uncompleted Argument : DuBois and the Illusion of Race »

R. Bernasconi, “Hegel in the Court of the Ashanti”, Hegel after Derrida,

R. Bernasconi, “With What Must the Philosophy of World History Begin ? On the Racial Basis of Hegel’s Eurocentrism”

D. Conway, « The Great Play and Fight of Forces : Nietzsche on Race »

M. Crépon, Les géographies de l’esprit

M. Crépon, « L’histoire et la géographie des corps. Nietzsche et la question des races »

D. F. Da Silva, Towards a Global Idea of Race

W.E.B DuBois, « The Conservation of Races »

E. C. Eze, « The Color of Reason : e Idea of ‘Race’ in Kant’s Anthropology »

E. Kant, Opuscules sur l’histoire

C. Mills, The Racial Contract

 

II. Le phénomène racial et le racisme

 

S. Ahmed, « A phenomenology of whiteness »

L. M. Alcoff, Visible Identities : Race, Gender, and the Self

  1. Al-Saji, « A Phenomenology of Hesitation : Interrupting Racializing Habits of Seeing »

A. Appiah,  Race, Culture, Identity : Misunderstood Connections

J. Baldwin, Notes of a native son et I’m not your negro

E. Balibar, « La construction du racisme »

E. Bonilla-Silva (2004) Racism without Racists.

F. Fanon, Peau noire, masques blancs

J.L.A Garcia, “The Heart of Racism” (1996)

I. Hacking (2005) « Why Race Still Matters » 

P. Kitcher (2007) « Does Race Have a Future ? » 

Leboeuf, « Reforming Racializing Bodily Habits : Affective Environment and Mindfulness Meditation »

E. Lee (ed.), Living Alterities : Phenomenology, Embodiment, and Race.

R. Miles, M. Brown,  RACISM

C. Mills, « ’Heart Attack’ : A Critique of Jorge Garcia’s Volitional Conception of Racism »

A. Reed (1996) « Skin Deep »

P. Taylor, Race , Chapitre 3 : « What Races Are »

G. Yancy, « Whiteness and the Return of the Black Body »

N. Zack (1998) « Racism »

 

III. Epsitémologie de la race

 

A. Bailey (2017) « Tracking Privilege Preserving Epistemic Pushback in Feminist and Critical Race Philosophy Classes »

C. Mills, “White Ignorance”

T. Njovane (2015) « The Violence Beneath the Veil of Politeness »

S. Sullivan, N. Tuana, Race and epistemologies of ignorance

A. B. Wolf (2017) « “Tell Me How That Makes You Feel” »

 

 

IV. L’ordre de l’autre : réflexion pour construire l’autrement

 

E. Anderson (2010) « Understanding affirmative action »

Naomi Zack (2003) « Reparations and the Rectification of Race »

A. Appiah, In My Father’s House : Africa in the Philosophy of Culture

E. Balibar, I. Wallerstein, Race, nation, classe. Les identités ambiguës.

E. Balibar, « Le retour de la race »

E. Balibar, Des Universels. Essais et Conférences

A. Davis, « Racialized Punishment and Prison Abolition » 

Z. Erasmus, Race Otherwise

P. Gilroy, Against Race. Imagining Political Culture Beyond the Color Line

L. Guenther (2012) « Fecundity and Natal Alienation : Rethinking Kinship with Emmanuel Levinas and Orlando Patterson, Levinas Studies 7 (1):1-19.

K. A. Harris, « Steve Biko and the Liberatory Potential of Non-Racialism and Post-Racialism », Critical Philosophy of Race 5(2):223-242.

B. Hooks, Killing Rage : Ending Racism

M. Root, ed., The Multiracial Experience