Accéder directement au contenu

École normale supérieure

     
Entrer au département

Concours normalien étudiant lettres (CNEL)


Est autorisé à se porter candidat au CNEL tout étudiant extérieur à l’ENS, qu’il soit issu d’une classe préparatoire aux grandes écoles, d’une université française ou d’une université étrangère, attestant d’une possession ou équivalence de 180 unités ECTS (L3). Un étudiant a la possibilité d’être candidat dans deux départements, mais s’il est déclaré admissible dans ces deux départements, il devra choisir celui dans lequel il passera les épreuves d’admission.

L’École Normale Supérieure n’organise qu’une session de sélection annuellement : il n’y a pas de session de septembre.

Les enseignements délivrés dans le cadre du diplôme de l’ENS complètent la formation universitaire sans s’y substituer : en d’autres termes, les candidats au diplôme doivent de surcroît candidater pour une inscription à un Master. Ce Master peut être, mais n’est pas nécessairement, un Master de PSL (N.B. : il n’est pas nécessaire d’être étudiant diplômant de l’ENS pour s’inscrire à l’un de ces Masters : il s’agit de deux procédures complètement indépendantes l’une de l’autre.)

Procédure de recrutement du département

Le département recrute au niveau M1 (=l’étudiant-e sélectionné-e effectue un M1 de philosophie lors de son année d’intégration, en complément des enseignements prévus au diplôme).

La candidature comprend :

  1. une préinscription en ligne. Pour le calendrier et les modalités, voir la page dédiée.
  2. les pièces du dossier de candidature sont déposées sous format électronique sur le portail de candidature. Il faut :
    • un curriculum vitæ complet, avec copie des diplômes ou distinctions obtenus ; 
    • des relevés de notes disponibles, depuis le baccalauréat inclus. Une traduction française officielle devra accompagner tout document en langue étrangère autre que l’allemand, l’anglais, l’espagnol et l’italien. L’envoi des relevés de résultats du second semestre de l’année en cours est souhaité, mais leur absence ne sera pas rédhibitoire et le dossier ne sera pas réputé incomplet pour ce seul motif ; 
    • le cas échéant, les résultats d’un concours d’entrée à une grande école (classement et relevé des notes) ; 
    • une lettre de motivation du candidat (3000 signes maximum, espaces non compris) adressée au jury du département de philosophie : il s’agit pour le candidat d’indiquer les domaines philosophiques qui l’intéressent et la manière dont il envisage son cursus. La lettre de motivation peut exposer aussi bien un cursus précis dans une spécialité déterminée qu’un intérêt naissant pour un domaine de la philosophie, qui devra s’affiner au cours de la première année à l’ENS. La limite de longueur est impérative ; 
    • un projet de recherche de 8000 à 12 000 signes maximum (espace non compris), qui peut, ou non, comporter quelques éléments de bibliographie. Ce projet, ainsi que le parcours du candidat, servira de support à l’entretien.

Les dossiers ne comprendront aucune lettre de recommandation.

ATTENTION : il appartient au candidat de vérifier avant envoi que son dossier est complet et conforme. L’accusé de réception du dossier ne préjuge pas de sa recevabilité. L’absence des pièces requises est susceptible, selon le cas, de frapper la candidature d’irrecevabilité ou de lui porter préjudice en privant le jury d’une partie de ses éléments d’appréciation. 
Les dossiers seront examinés en mai par un jury composé de membres du département de philosophie.

Les candidats retenus passeront des épreuves d’admission qui seront composées :

  1. d’une épreuve écrite (durée : 4h) qui comportera deux parties. Dans un premier temps, il faudra répondre à une question générale de philosophie pour laquelle le candidat ou la candidate devra montrer ses capacités d’analyse conceptuelle et sa culture en histoire de la philosophie. Dans un deuxième temps, la candidate ou le candidat répondra à une question appartenant au grand domaine dans lequel elle ou il souhaite se spécialiser (histoire de la philosophie antique et médiévale, histoire de la philosophie moderne, philosophie contemporaine, épistémologie et histoire des sciences, philosophie morale et politique, esthétique et philosophie de l’art).
  2. d’une épreuve orale (20 minutes) au cours de laquelle la candidate ou le candidat présentera pendant 10 minutes maximum son projet philosophique et professionnel et expliquera ses motivations pour intégrer le département de philosophie de l’École Normale Supérieure. Cette présentation sera suivie d’un échange avec le jury.