Accéder directement au contenu

École normale supérieure

     
CV

CV d’Elena Partene


AGPR● Histoire de la philosophie allemande Philosophie générale Métaphysique

Formation

2017 : Qualification au titre de MCF en philosophie (CNU section 17).
2017 : Thèse de doctorat soutenue à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, "Finitude et Finalité chez Kant", sous la direction du Pr. Ch. Bonnet.
2011 : M2 de philosophie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, "Amour et langage chez Platon", sous la direction du Pr. D. El Murr.
2010 : Agrégation de philosophie.
2009 : M1 de philosophie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, "Temps et liberté chez Kant", sous la direction du Pr. J. Benoist.
2008 : ENS Ulm (concours A/L).

Expérience professionnelle

2018- : Agrégée-répétitrice au département de philosophie de l’ENS Ulm.
2017-2018 : TZR au lycée polyvalent Rabelais de Chinon.
2016-2017 : ATER à l’ENS Ulm.
2015-2016 : ATER à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
2012-2015 : Doctorante contractuelle avec charge d’enseignement à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Responsabilités et affiliations académiques

  • Responsable des Relations Internationales au département de philosophie.
  • Membre du jury du concours d’entrée A/L de l’ENS Ulm pour l’épreuve commune de philosophie (depuis 2018).
  • Membre du jury du concours normalien étudiants pour le département de philosophie (depuis 2017).
  • Membre du comité de rédaction de la revue Le Philosophoire, Vrin.
  • Membre de l’équipe Mathesis de la République des Savoirs (USR 3608).
  • Membre associé du Centre d’Histoire des philosophies modernes de la Sorbonne - HIPHIMO (EA 1451).

Dernières publications

  • « La philosophie et le philosopher : retour sur un débat allemand » dans Le Philosophoire, n° 54 « La philosophie générale », 2020.
  • « Présence actuelle et latence dynamique : une préhistoire de l’inconscient chez Descartes et Leibniz » dans A. Feron (dir.), L’inconscient, Ed. Lambert Lucas, Didac Philo, Limoges, 2020.
  • « On the naturalization of the transcendental » dans I. Apostolescu et C. Serban (éd.), Husserl, Kant and Transcendental Phenomenology, Berlin, De Gruyter, 2020.
  • « Du nomologique à l’herméneutique : le paradoxe d’un phénomène de la liberté » dans Violetta L. Waibel et Margit Ruffing (éd.), Akten des XII. Internationalen Kant-Kongresses 2015 ‚Natur und Freiheit’, Berlin, De Gruyter, 2018.
  • « Le transcendantal et l’inobjectivable » dans Ch. Bouriau, A. Feneuil, Y. Meessen (éd.), Le transcendantal – Réceptions et mutations d’une notion kantienne, Nancy, Presses universitaires de Nancy - Éditions Universitaires de Lorraine, coll. « Philosophie allemande : une autre histoire », 2018.