Accueil À propos du Département Les Enseignements La Recherche Les coloques et séminaires Les enseignants Ressources
> Enseignants > Enseignants ENS > Rouillé Louis > Informations pratiques

Informations pratiques

Informations pratiques sur le séminaire “Logique et Existence” :

Intitulé du séminaire de recherche : Logique et Existence
Informations pratiques : S2 uniquement, hebdomadaire, le mercredi de 15h à 17h en Salle Pasteur (1er étage du pavillon Pasteur — 45 rue d’Ulm)
Prérequis : Avoir une certaine familiarité avec la logique des prédicats, maîtrise de l’anglais.
Mode de validation : Lectures hebdomadaires, présence et participation.

Descriptif :
Si Frege a pu réaliser ce que Leibniz avait imaginé, à savoir un « calcul des prédicats », c’est en grande partie du fait de l’invention des quantificateurs logiques (« pour tout » et « il existe » en français). Cette invention de la logique moderne est un progrès incontestable, comme en témoigne leur utilisation en mathématiques, en informatique et en linguistique. Pour une belle présentation de cette révolution logique, je conseille la conférence filmée de Graham Priest (mots clé : Frege A Lecture on Gottlob Frege’s Legacy — lien : https://www.youtube.com/watch?v=foITiYYu2bc)

Ce sont les différentes interprétations philosophiques du quantificateur existentiel qui seront l’objet de ce séminaire de recherche. Les débats ontologiques, marqués par l’arrêt kantien à la fin du XVIIIe (« L’existence n’est pas une propriété »), reprennent vivement au début du XXe siècle autour de l’interprétation de ce symbole logique qui, précisément, ne définit pas une propriété à la manière des symboles non-logiques (relations, prédicats, fonctions).

Une première partie du cours consistera à poser et discuter les liens entre la logique et l’ontologie ; nous suivrons en particulier les arguments de Quine. Puis nous explorerons les logiques dites libres (*free logics*), c’est-à-dire sans engagement ontologique. Enfin, nous lirons les néo-meinongiens (Parsons, 1980, *Non-existent objects* ; Zalta, 1983, *Abstract Objects) qui ont rendu logiquement viable la célèbre distinction de Meinong entre l’existence (*Existenz*) et la subsistance (*Bestand*) — Meinong, 1899, « Über Gegenstand Theorie ».

La méthodologie de ce séminaire sera fondée sur la logique et la philosophie du langage. Les énoncés qui nous intéresseront le plus sont ceux qui font référence à des personnages de fiction, dont le statut ontologique est notoirement difficile à déterminer. Ce séminaire pourra en outre intéresser les métaphysicien.nes, les philosophes de l’esprit, les philosophes de l’art ainsi que toutes celles et ceux qui voient un problème dans la notion d’existence.