Accueil À propos du Département Les Enseignements La Recherche Les coloques et séminaires Les enseignants Ressources

des années 1930 aux années 1970

PHIL-AA-BACHELARD-S1

PHIL-AA-BACHELARD-S2 reporté

S1 et S2

Lucie FABRY

L’épistémologie bachelardienne s’est constituée dans les années 1930, en puisant ses principales ressources dans l’étude de la physique mathématique et dans la philosophie des sciences du premier vingtième siècle — celle de Duhem, Bergson, Meyerson ou Brunschvicg en particulier. Mais, dans la mémoire de la pensée française, le nom de Gaston Bachelard évoque également les années 1960-1970 : sous l’expression d’« épistémologie historique », on le rapproche plus volontiers de Canguilhem ou de Foucault que de Brunschvicg ou Meyerson, par un anachronisme qui tient à l’extrême richesse de la réception de son œuvre dans les années qui suivent sa mort en 1962. Il s’agira dans ce cours d’interroger l’articulation entre ces deux figures du bachelardisme : nous commencerons par restituer l’épistémologie de Bachelard et son inscription dans les débats philosophiques du premier vingtième siècle (S1), pour cerner ensuite les différentes opérations interprétatives qui ont contribué à forger le bachelardisme des années 1970 (S2). Au sein de cette réception, nous nous concentrerons en particulier sur les lectures matérialistes de Bachelard qui ont suivi le Pour Marx de Louis Althusser, et sur deux tentatives d’extension du bachelardisme (ou du moins de ses principales notions) des sciences de la nature vers les sciences humaines et sociales, celle de Gilles-Gaston Granger et celle de Pierre Bourdieu.

S1 : les mardis, de 10h à 12h, en salle Pasteur (1er)

S2 : les mardis, de 10h à 12h, en salle Pasteur (1er) reporté

Les deux semestres peuvent être suivis et validés séparément.